Vie quotidienne - Frontaliers

    VERS DES AVANCÉES CONCRÈTES POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TÉLÉTRAVAIL DES FRONTALIERS !

    Lors des débats sur le Projet de loi de finances pour 2022, j’ai présenté pendant la séance du 12 octobre, un amendement visant à simplifier le recours au télétravail pour les frontaliers.

    En effet, un des principaux freins au développement du télétravail est la complexité administrative liée à la collecte de l’impôt. Ma proposition est donc d’exonérer les employeurs luxembourgeois de prélèvement à la source pour les jours télétravaillés en France. Cette opportunité nous permettrait à la fois de nous placer dans la même situation que nos voisins européens et de pouvoir dépasser le seuil de 29 jours tout en percevant des produits fiscaux !

    Le Ministre chargé des Comptes publics, Olivier Dussopt, a bien pris en compte cette problématique et a proposé le lancement d’une grande expertise afin d’identifier les entreprises en difficulté et de développer le télétravail des frontaliers.

    La France ne doit plus attendre ni s'indigner passivement de la situation, mais agir concrètement et proposer des outils qui vont permettre d'améliorer le quotidien des frontaliers.