Mes coups de cœur

    De la modération dans le débat public

    150 commentaires, ça fait beaucoup. Mais je les ai tous lus depuis que, ce dimanche, une page a choisi de mettre en lumière ma visite à l'école maternelle de Beauregard lors des tests salivaires des élèves.

    Lorsque l'on s'engage en politique, ou que l'on se construit une opinion, on débat de l'interprétation des faits que l'on voit ou qui nous sont rapportés. Afin de porter haut l'idéal démocratique et la discussion plus que la dispute, il faut apporter au débat des bases solides sous la forme de faits vérifiables, de sources sûres et reconnues, d'analyses correctes.

    C'est ce que je m'efforce de faire, notamment dans mes rapports hebdomadaires sur l'évolution de la situation sanitaire les jeudis soir. Je présente une synthèse, qui ne saurait être réduite à des raccourcis, en m'appuyant sur les données fournies notamment par l'ARS. Celles-ci sont en accès libre sur son site et sont consultables par toutes et tous. Cette synthèse permet d'avoir une image de la situation actuelle avec ses fluctuations vers le bien ou le moins bien.

    Je m'efforce aussi de le faire en montrant ma visite à l'école de Beauregard. Afin d'être informée des tenants et des aboutissants de cette campagne de tests. Afin de voir, par moi-même, les réactions des enfants ainsi que les retours du corps enseignant. C'est important parce que cela nourrit et oriente mon action. C'est nécessaire à l'élue que je suis.

    Cette campagne de tests, réalisée systématiquement avec l'accord des parents et une explication aux enfants, a pour but de couper les chaînes de diffusion. Les enfants sont en effet rarement malades, mais ils peuvent être vecteurs vers le corps enseignant, leurs camarades, leurs proches qui eux, ont de plus grands risques de développer des formes graves de la maladie. C'est là tout le sens de la campagne massive de tests chez l'adulte comme l'enfant : dépister, identifier, tracer, isoler. Ces mots n'ont qu'un seul but : faire en sorte que le chiffre de 92305 décès stoppe sa progression et que chacun puisse reprendre une vie normale le plus tôt possible.

    Je remercie les quelques personnes qui ont cherché à apporter du dialogue dans ce flot. Votre rôle est important.

    Je signale également qu'une plainte sera portée à l'encontre de tout commentaire injurieux ou diffamant. Internet ne permet pas tout.

    >> Retrouvez mon activité et mes prises de position sur ma page Facebook