Relations transfrontalières France / Luxembourg

    Tirer les enseignements de la crise du COVID dans nos relations avec le Grand-Duché de Luxembourg, c’est l’objet de la note que j’ai fait parvenir à Amélie de Montchalin pour :

    • dresser le constat de notre interdépendance dans la relation de voisinage, qui a connu des atouts et quelques couacs durant ces deux mois
    • plaider une nouvelle fois en faveur d’un interlocuteur français unique, ayant rang de délégué interministériel
    • intensifier notre politique de codéveloppement, dans deux secteurs-clés où il serait juridiquement possible d’avancer vite : les modes de garde des enfants et la prise en charge de la dépendance
    • créer un statut spécifique du télétravail en zone frontalière
    • avancer conjointement sur l’offre de formation au regard des besoins du marché de l’emploi de part et d’autre de la frontière.

    Télécharger mon courrier adressé à Mme Amélie de MONTCHALIN, Secrétaire d’Etat, chargée des affaires Européennes