Question au Gouvernement sur la lutte contre Daech

    Multilatéralisme fragile, « poudrière » au Sahel, aide humanitaire entravée et processus politique enlisé en Syrie, sécurité de la détention des djihadistes. Les points d’alerte sont nombreux ; la France est pleinement mobilisée pour faire non seulement entendre sa voix, mais également pour faire respecter les principes du droit international.

    Voir ma question au Gouvernement et la réponse du Ministre des Affaires Etrangères :