Vie quotidienne / Frontaliers > Mobilité > TER

    Galères du TER : j’ai saisi, aux côtés du Député Belkhir Belhaddad, la SNCF et le Conseil Régional afin que chacun prenne ses responsabilités pour rétablir le service rapidement.

    Belkhir BELHADDAD et Isabelle RAUCH, Député.e.s de la Moselle, communiquent :

    « Malgré les engagements pris par la SNCF lors d’une rencontre le 7 septembre dernier, ainsi que celui de rétablir la circulation des trains sur la ligne Luxembourg-Metz-Nancy à la suite de l’agression de la semaine dernière, la situation reste critique pour les usagers. Si la SNCF annonce trois trains sur quatre sur l’ensemble de la ligne, la réalité rencontrée par les usagers au départ et à destination du Grand-Duché du Luxembourg est toute autre et les plonge dans une colère et un désarroi compréhensibles.

    Cette crise dure depuis une semaine, sans que le Conseil régional du Grand Est et la SNCF n’aient été en mesure de prendre les mesures permettant de garantir la continuité du service. Cette situation n’est pas acceptable.

    Si nous ne contestons pas la légitimité des contrôleurs à faire valoir leurs droits face à l’odieuse agression dont a été victime l’une des leurs, nous souhaitons que soient prises sans délai toutes les mesures permettant d’assurer une reprise totale de la circulation. L’accompagnement des rames par les forces de l’ordre ou des agents de sécurité, des engagements de maintenance du système de vidéosurveillance, renouer le fil d’un dialogue social serein peuvent en constituer les premières bases.

    Le rôle des pouvoirs publics et de l’entreprise en charge de l’exploitation de la ligne est de garantir d’une part le service aux usagers, avec le respect qu’imposent leurs contraintes et leurs rythmes de vie, et d’autre part de répondre aux besoins de l’économie locale de part et d’autre la frontière.

    Des contacts sont pris avec le Conseil régional du Grand Est et avec la SNCF pour que des dispositions fortes soient prises. »