Vie quotidienne - Frontaliers

    • Pas de fermeture de la Cour d’appel de Metz.
    • Aucune juridiction fermée ou vidée de ses prérogatives.
    • Un accès plus rapide et plus lisible à la Justice pour les citoyens.

    Nous avons préparé et voté un texte, qui va à l’inverse de toutes les accusations qu’on a pu lui porter durant les 15 derniers mois.

    La Garde des Sceaux a choisi de se déplacer en Moselle pour l’affirmer avec vigueur.

    Le programme Voltaire à l’honneur à l’hôtel de ville de Thionville

    Le programme Voltaire à l’honneur à l’hôtel de ville de Thionville

    C’est en présence de nombreux élus municipaux et de chefs d’établissements que le programme Voltaire, qui permet à des jeunes filles et jeunes garçons allemands et français de troisième et de seconde de passer six mois dans le pays de l’autre. Une initiative de l’Office franco-allemand pour la jeunesse, à valoriser et à faire connaître.

    Qu'est-ce-que le programme Voltaire ?

    En savoir plus sur le programme Voltaire

    Rencontre avec les élus municipaux d’Hettange-Grande, 4 octobre 2018

    Mobilité, éducation, fonction publique territoriale, gens du voyage, dotations aux communes et vie citoyenne, sport, statut des élus frontaliers : les sujets furent nombreux dans un échange à bâtons rompus, avec les élus d’Hettange-Grande. La rencontre de chaque conseil municipal des 74 communes de la circonscription, dans un format souple, est une des priorités de mon mandat, afin d’exercer mon mandat de parlementaire au plus proche des réalités du terrain.

    Les principaux dossiers de la circonscription passés en revue au Ministère du Travail

    Lors de mon entretien du 3 octobre 2018 avec le Conseiller spécial de la Ministre du Travail, Muriel Pénicaud, j’ai abordé de nombreux points importants pour notre circonscription : le développement du télétravail transfrontalier et l’harmonisation des dispositions fiscales et sociales, l’accompagnement des entreprises et des salariés à la transition numérique, indemnisation du chômage des travailleurs frontaliers, la place des femmes dans l’industrie... Un échange de vues fécond, en préparation d’une visite sur place de Madame la Ministre, en préparation.

    Devant la multiplication des installations illicites de gens du voyage sur des terrains publics ou privés de la circonscription, j’ai interrogé le Gouvernement sur la révision et la simplification des procédures d’expulsion de ces campements sauvages.

    Voir la question et la réponse donnée sur la demande de révision des procédures d'exclusion des gens du voyage suite à une occupation illégale d'un terrain

    J’ai voté pour le Projet de loi de Lutte contre la fraude examiné en première lecture à l’Assemblée nationale.

    Ce texte porté par le Ministre de l’Action et des Comptes publics Gérald Darmanin a été adopté avec 497 voix Pour et seulement 36 Contre.

    Ce texte met notamment en place « une police fiscale », étend la possibilité de rendre publics les noms des fraudeurs (pratique du « name and shame ») et prévoit une procédure de plaider-coupable. Surtout, mesure qui ne figurait pas dans sa version initiale, il met fin au monopole des poursuites détenu par l’administration fiscale, le fameux « verrou de Bercy », pour les plus gros fraudeurs.

    Le texte devrait être adopté définitivement par l’Assemblée nationale le 10 octobre.

    Deputee-Isabelle-RAUCH-et-Ministre-luxembourg-Grande-Region-Corinne-CAHEN-2018

    Persuadée de notre capacité à progresser ensemble en faveur d’un développement partagé de part et d’autre de la frontière, je poursuis mes échanges avec différents responsables politiques luxembourgeois. Après le député Henry Kox et la bourgmestre de Luxembourg Lydie Polfer, c’est la ministre de la Grande Région Corinne Cahen qui m’a fait l’honneur de me recevoir. Un échange à bâtons rompus permettant non seulement de mieux nous connaître, mais également d’échanger nos vues sur des améliorations concrètes des liens qui unissent nos deux pays.

    En qualité de présidente du groupe d’études sur les travailleurs mobiles en Europe, j’ai exposé les difficultés quotidiennes auxquelles sont confrontés les frontaliers. L’amélioration des infrastructures autoroutières et ferroviaires sont à l’ordre du jour dans les deux pays. Elles sont indispensables, mais les solutions passeront aussi par le développement de P+R à services étendus (garde d’enfants, espaces de télétravail), par le covoiturage, par des offres complémentaires de transport collectif et par la facilitation d’implantations économiques luxembourgeoises sur le sol français.

    En qualité de membre de la Commission des affaires étrangères de l’Assemblée Nationale, je développe un sujet qui nous est cher et que nous allons développer tout au long de la législature : la diplomatie parlementaire.

    Enfin, en qualité d’ancienne élue locale, j’ai été très sensible au ressenti de Corinne Cahen, qui plaide en faveur d’une gouvernance simple et lisible des échanges franco-luxembourgeois.

    Le nombre et de la violence de nombreux commentaires (pour la plupart anonymes) sur les réseaux sociaux, montrent que la question que j’ai posée à Mounir Mahjoubi le 27 février est pertinente (voir ci-après). Si la solution technique avancée n’est pas la bonne, ma question avait surtout vocation à faire prendre conscience de pratiques préjudiciables à de nombreuses petites et moyennes entreprises qui m’en témoignent au quotidien.

    Voir la question sur la régulation des avis des internautes posée à l'Assemblée Nationale

    Lire les articles parus suite à cette proposition :

    Article publié le 28 février 2018 sur le journaldugeek.com

    Article du 1er mars 2018 publié sur hitek.fr

    Article publié le 27 février 2018 sur numerama.com

    Page 1 sur 4