Attentive à la politique française d’aide au développement, j’ai interpellé le Ministre des Affaires Etrangères sur le rôle de la France et le montant de sa contribution financière en vue de la conférence du Partenariat Mondial pour l’Education qui a eu lieu en février 2018 à Dakar.

    Commission élargie Crédits 2018 : Aide publique au développement - 27/10/2017

    Suite au discours du Président de la République à Ouagadougou le 28 novembre 2017, j’ai demandé - en tant que membre à la Délégation aux droits des femmes - quelles étaient les mesures à prendre pour que l’éducation des jeunes filles soit une réelle priorité de notre politique d’aide au développement.

    Commission des affaires étrangères : Audition sur l’aide publique au développement - 06/12/2017

    Mission parlementaire APD

    À la suite de son intervention à l’Assemblée générale des Nations unies en septembre dernier et du discours à Ouagadougou le 28 novembre 2017, le Président de la République a rappelé la nécessité de passer à une nouvelle étape dans la politique française d’aide au développement. Le Comité interministériel de la coopération internationale et du développement (CICID) du 8 février 2018 a fixé un cadre à cet engagement, comprenant des priorités, des objectifs et des moyens. Dès 2019, le Gouvernement engagera une trajectoire budgétaire ambitieuse en vue de consacrer à l’aide 0,55 % du revenu national brut d’ici 2022.

    C’est dans ce cadre que le Président de la République a confié le 21 février à mon collègue député Hervé BERVILLE une mission sur la modernisation de la politique partenariale de développement et de solidarité internationale de la France. Cette mission visera notamment à renforcer la lisibilité et l’efficacité de notre dispositif, de permettre une meilleure appropriation par nos concitoyens des enjeux liés à l’aide au développement et d’accélérer la mobilisation des ressources du secteur privé.