Séminaire intergouvernemental France / Luxembourg

Les échanges bilatéraux de cette semaine, entre le France et le Luxembourg, sont une étape très importante concernant le lien qui unit nos deux pays. Ils constituent le cadre de la première visite officielle des souverains en France depuis 1978, mais ils permettront aussi de placer sur la table les sujets les plus sensibles : la mobilité routière et ferroviaire, l’emploi et ... la fiscalité.

Les récentes déclaration du Ministre Jean-Yves LE DRIAN démontrent la nécessité d’aborder le sujet de la fiscalité sans œillère et sans tabou. Je partage complètement l’idée selon laquelle la France et le Grand-Duché pourraient s’accorder, pour développer ensemble des fonctions utiles à leurs économies.

Dans une perspective de développement conjoint, je suis favorable, comme je l’ai déjà exprimé, à une expérimentation de convergence fiscale, de part et d’autre de la frontière, concernant notamment les sociétés ou le foncier.

Les infrastructures de transport, l’offre éducative et de soins, les modes de garde des enfants, bref la vie quotidienne des frontaliers, se placent au cœur de préoccupations partagées par l’ensemble des acteurs de cet espace européen.

Et lors d’échanges avec la Ministre chargée des Affaires européennes, Nathalie LOISEAU, très sensible à ces questions, il a été convenu d’assurer, ensemble, le suivi concret de ces enjeux.