Aux côtés du monde combattant et engagée pour la mémoire

    réunion annuelle du comité du Souvenir français de Thionville

    À l’occasion de la réunion annuelle du comité du Souvenir français de Thionville et environs, présidé par Bernard PINGAND, Monsieur MARION, Président du Souvenir Français d’Amnéville-les-Thermes et conférencier remet une récompense aux écoliers...

    C’est avec plaisir que je réponds régulièrement, dans l’ensemble de la circonscription, aux invitations des associations d’anciens combattants ou à celles qui font vivre le souvenir des combats pour notre liberté. En mobilisant 2,36 milliards d’euros au budget des anciens combattants, sans prise en compte de la baisse du nombre des bénéficiaires, en revalorisant les droits des supplétifs, en harmonisant les pensions de réversion pour les conjoints de militaires rayés des contrôles après août 1962, la majorité montre son attachement et sa reconnaissance au monde combattant. En augmentant de 25% le budget dédié au devoir de mémoire, le gouvernement et le parlement souhaitent commémorer solennellement le Centenaire et mieux entretenir les nécropoles et hauts-lieux de mémoire.

    Je pense nécessaire d’aller encore plus loin dans certains domaines. Le gouvernement étudie l’attribution de la carte de combattant à tous les anciens militaires ayant servi en Algérie de 1962 à 1964. Je l’ai également questionné en faveur de une reconnaissance pleine et entière des patriotes résistants à l’occupation de Moselle et d’Alsace.